Un Oeil décalé et caustique sur l'actualité insolite…

Archive for décembre 2009

Le sit-in de solidarité avec Benziane devant Sofrecom a été brutalement interdit par les autorités. L’organisation du sit-in est en totale règle vis à vis de la loi. Les documents requis ont été remis aux autorités et le SNM dispose des accusés nécessaires signés et cachés.

Le nombre d’ingénieurs présents était correcte et honorable. Leurs comportements était responsable et à la hauteur face aux interventions des autorités qui semble t-il, et comme d’habitude, avaient reçu des directives de dernières minutes.

Il y a eu plus d’une centaine de présent à 13h avec des ingénieurs venu de Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech et Fès. Une couverture médiatique était assurée avec notamment d’Al Jazeera (voir la Vidéo) et Al Massae.
Les forces de l’ordre ont dispersé les ingénieurs de manière rapide et brutale :
– On a cassé les lunettes d’un ingénieur INSEA membre du comité administratif du SNIM
– Benziane a été transféré à Avicenne après une chute causée par l’intervention des forces de l’ordre
– Les autres ingénieurs sont resté sur place jusqu’à 13h45 mais dans des petits groupes
Une autre humiliation infligée aux ingénieurs.
Le bureau national du SNIM lancera un communiqué à ce sujet avec des photos du sit-in
Depuis lors, le Bureau National a tenue plusieurs réunions de communication et de sensibilisation avec nombreux responsables de partis politiques, de groupes parlementaires et professionnels mais sans arriver à hausser le niveau du dialogue au niveau de la primature. Face au refus inexpliqué voir irresponsable du Premier Ministre, le syndicat se trouve contraint de recourir à des mesures de forces pour faire valoir ses droits les plus légitimes et incite les ingénieurs des secteurs publics et privés à adhérer massivement au:

1. Deuxième sit-in programmé à Rabat le 14 Janvier 2010.

2. A la grève générale des ingénieurs (public et privé) le 17 février 2010.

Publicités

Aminatou Haidar rentre à Laâyoune

C’est la fin d’un bras de fer et aussi d’un ballet diplomatique: la militante des droits de l’homme sahraouie Aminatou Haidar est rentrée à Laâyoune au Sahara Occidental. Elle parle d’un triomphe du droit international

Aminatou Haidar était jusqu’à son retour hier bloquée en Espagne où elle a entamé une grève de la faim, dans le but de contraindre le Maroc à l’autoriser à rentrer chez elle à Laâyoune. Le Maroc lui reprochait de ne pas vouloir accomplir les formalités nécessaires

Twitter hacké

Twitter a été brièvement piraté dans la nuit de jeudi à vendredi par un groupe se présentant comme la « cyberarmée iranienne » qui voulait protester contre « l’ingérence sournoise » du site de micro-blogs dans les affaires de l’Iran.

Le co-fondateur du site, Biz Stone, a reconnu sur le blog officiel de l’entreprise que le fonctionnement « avait été momentanément en panne » ajoutant, sans donner plus de détails, que c’était « maintenant réparé ».

« Nous ferons une mise au point avec plus d’informations et de détails une fois que nous aurons davantage enquêté », écrit M. Stone.

Les sites spécialisés, tel TechCrunch, indiquent que la panne a débuté vers 06H00 GMT vendredi et a duré près d’une heure. Durant cette période, les utilisateurs voulant consulter leurs comptes tombaient sur l’image d’un drapeau vert accompagné de la mention, écrite en anglais, « Ce site a été piraté par la cyberarmée iranienne ».

Un texte, dont les traductions mises en ligne, affirme: « Les Etats-Unis pensent contrôler et diriger internet, mais ça n’est pas le cas. Nous contrôlons et dirigeons internet avec notre pouvoir, n’essayez donc pas de soulever le peuple iranien ».

Cette panne a également affecté les recherches sur Twitter menées à partir de Google. En guise de résultat, les internautes tombaient sur un message indiquant « Ce site a été piraté par la cyberarmée iranienne », suivi d’un texte farsi, indique TechCrunch, capture d’écran à l’appui.

« Au nom de Dieu, en tant qu’Iranien, ceci est la réponse à l’ingérence sournoise de Twitter, commandée par les autorités américaines, dans les affaires internes de mon pays », est-il écrit, selon une traduction anglaise de TechCrunch.

La maniabilité de Twitter, qui permet à ses membres d’écrire de courts messages depuis un ordinateur ou un téléphone portable, a permis à l’opposition iranienne de relater les manifestations ayant suivi la reconduction controversée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence de la République islamique, alors que Téhéran bloquait le travail des journalistes locaux et étrangers.

L’élection présidentielle du mois de juin a ainsi été le sujet le plus abordé en 2009 sur Twitter, a indiqué mercredi le site internet.

La police raccompagne le Premier ministre italien Silvio Berlusconi à sa voiture après l'agression dont il a été victime dimanche 13 décembre à Milan.

Le chef du gouvernement italien a été agressé dimanche 13 novembre 2009 à la fin d’un meeting électoral à Milan dans le nord de l’Italie. Il a tout de suite été évacué vers un hôpital de la ville où il restera en observation pendant 24 heures. Son agresseur a été immédiatement arrêté. Il s’agirait d’un déséquilibré, soigné depuis 10 ans pour des problèmes mentaux.

Les photos sont impressionnantes. On voit le visage du chef du gouvernement recouvert de sang, en particulier au niveau de ses lèvres et sur la joue gauche. Son corps tout à coup semble s’affaisser sous le choc de la frayeur et de la douleur provoquée par un objet peu banal : une miniature du Dôme de Milan, lancée en pleine figure par un contestataire arrêté immédiatement. Il s’agit d’un homme âgé de 43 ans, inconnu des services de police

L’agression a eu lieu au moment même où le chef du gouvernement signait des autographes près de sa voiture blindée, après avoir achevé un meeting à Milan, au cours duquel il a été sifflé et conspué par un groupe de jeunes.

Cette agression survient à un moment de grande tension en Italie, où les activités des parlementaires sont largement consacrées à des projets de loi qui permettraient à Silvio Berlusconi d’éviter ses procès pour fraude fiscale et corruption.

Par ailleurs, Silvio Berlusconi n’a de cesse d’attaquer les juges qu’il estime politisés, et n’a pas hésité à critiquer encore récemment le président de la République Giorgio Napolitano, garant de l’unité du pays et de la Constitution.

Selon l’ancien magistrat Antonio Di Pietro, leader d’un parti centriste, cette agression n’aurait pas eu lieu si le chef du gouvernement n’avait pas « envenimé » le climat politique. En revanche, le ministre de la Culture Sandro Bondi estime qu’elle est « le fruit dune campagne de haine menée par certains quotidiens et hommes politiques » contre le chef du gouvernement.

une Marilyn Monroe souriante… et droguée !

Alors que la célébrissime actrice ne cesse d’incarner l’image du glamour au féminin, un film inédit fait le tour de la planète Internet aujourd’hui. Sur des images jusque là inconnues, on peut apercevoir la jeune femme lors d’une soirée entre amis, visiblement en train de fumer un joint.

C’est un collectionneur, qui a fait l’acquisition mardi 1er décembre de cette vidéo inédite, où l’on peut apercevoir Marilyn Monroe. Le film semble dater de 1958 ou 1959 et aurait été tourné dans le New Jersey. Muet et en couleur, il a été vendu à Keya Morgan pour la modique somme de 275.000 dollars soit environ 2 millions de dirhams. Les images montrent une Marilyn Monroe souriante et visiblement heureuse. Elle est vraisemblablement entrain de fumer de la marijuana dont les effets commencent à se faire sentir progressivement….

« C’est à la fin des années 1950 donc elle est déjà célèbre mais c’est un de ses côtés intimes que l’on n’avait encore jamais vu. Les gens ne l’ont jamais vue si détendue ».

Keya Morgan, l’heureux propriétaire de la vidéo

Finalement, l’auteur du film aurait confirmé que la substance fumée sur cette vidéo était bien de la marijuana. Pour découvrir la vidéo :

Aminatou Haidar

AMINATOU HAIDAR :

Née le 24 juillet 1966, dans la région de Tata, Aminatou Haidar a étudié la littérature moderne et a obtenu son baccalauréat dans cette discipline. Elle habite à Laâyoune.

Le 13 Novembre 2009 :

Lieu : Aeroport Laayoune (Maroc), devant la police des frontières Aminatou Hadar demande la compagnie de 2 journalistes espagnols.

Aminatou Haidar a marqué sur sa fiche d’entrée au Maroc : Résidence : Sahara Occidental Alors qu’elle a un Passport Marocain !

Nationalité : Elle la laisse vide.

Elle laisse exploser sa colère face aux douaniers qui se sont refusés à cette provocation.

Elle fut ensuite auditionnée par un procureur marocain et plusieurs témoins de sa propre famille, devant lesquels elle se proclamait non-marocaine en jetant littéralement son passeport et sa carte d’identité marocaine au procureur.

Elle a ensuite décidé, de son propre chef de prendre un avion a destination de Lanzarote, dans les Iles Canaries, où le vol avait auparavant fait escale.

Malgré le fait qu’elle n’aie plus de passeport, elle a insisté auprès du commandant de bord de l’appareil en lui montrant sa carte de résidente espagnole.

Ce dernier étant réticent au départ, a finalement reçu l’accord des autorités espagnoles de la faire embarquer.
Une chaine de solidarité basée sur la propagande s’est constituée autour du mensonge:
Le Maroc est un pays colonisateur
Le Maroc a expulsé Aminatou Haidar

Aujourd’hui, elle fait une grève de la Faim. Pour Elle, le Maroc et l’Espagne veulent sa mort.

Dans cette page, nous démontrerons qu’Aminatou et le Polisario utilisent des mensonges et une propagande pour Tromper la Communauté Internationale.

More Info Soon…


décembre 2009
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés

Blog Stats

  • 15,657 visites

Annuaire de blogs marocains

Mablogoma