Un Oeil décalé et caustique sur l'actualité insolite…

Fès une Ville sans alcool

Posted on: 17 février 2010

Le Maire de la ville Fes "Hamid Chabat"

Pas une année ne passe sans qu’une mesure restrictive ne vienne limiter la commercialisation de l’alcool, ou qu’une polémique n’éclate au sujet de sa consommation au Maroc, la décision que vient de prendre le conseil communal de la ville de Fès ordonnant la fermeture de tous les points de vente de boissons alcoolisées ainsi que les discothèques et autres pubs et bars de la ville à partir d’aujourd’hui.

Hamid Chabat, maire de la capitale spirituelle du royaume, a annoncé que la mairie procédera prochainement à la fermeture de tous les bars, boites de nuit et épiceries qui vendent de l’alcool. Le maire insiste, en prenant cette décision, que Fès est la capitale spirituelle et intellectuelle du Maroc et de tels endroits peuvent nuire à l’image de la ville. Le maire s’est même permis de comparer la ville de Fès à la Mecque

Selon des élus de la ville, «cette décision a été validée par la commission financière et économique», et ce tout récemment lors d’une réunion exclusivement dédiée à la question des débits de boissons alcoolisées et de leur commercialisation en ville. Pour le maire de la ville, la décision est sans appel. «Celui qui veut boire, qu’il le fasse ailleurs.

On apprend également que les maisons d’hôtes de la ville sont visées par cette décision alors que pour les hôtels, il semblerait que le traitement sera différent. Il se murmure que la «mesure» n’inclurait pas les hôtels de la ville. Après la fermeture d’une vingtaine de débits de boissons alcoolisées sur l’ensemble du pays, dont une dizaine d’établissements pour la seule ville de Casablanca sur décision du ministère de l’Intérieur, voilà donc que des élus d’une ville décident, de décréter la fermeture générale de lieux d’achat et de commercialisation d’alcool.

Une première du genre ! Qu’est-ce qui explique cette prise de décision ? Des groupes de pression ? Un vent de conservatisme sur fond de populisme ? Un élu peut-il prendre ce genre de décision sans l’aval de l’administration centrale ? Pour l’heure, rien ne filtre. Et dire que la ville de «voisine» de Meknès a été dirigé le temps d’un mandat (2003 / 2009) par un responsable politique du Parti Justice et Développement (PJD) en la personne de Aboubakr Belkora – aujourd’hui blanchi par le tribunal suite aux accusations de malversations et de mauvaise gestion communale émises par le ministère de l’Intérieur – sans que ce genre de décisions ne voit le jour.

Advertisements

1 Response to "Fès une Ville sans alcool"

la majorité des villes marocaines sont touchées par ce fléau. absurde et malsain, ce vice se propage comme étant la peste! sans parler du point de vue religion, je tiens à signaler ses méfaits atroce et irrécupérable sur l’organisme, que même ceux qui croient que jésus leur a dit: buvez ce vin c’est mon sang! commence à contrôler sévèrement sa consommation parmi les leurs. pourvu que ça soit généralisé dans toutes les villes du royaume.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

février 2010
L M M J V S D
« Jan    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés

Articles les plus consultés

Blog Stats

  • 15,526 visites

Annuaire de blogs marocains

Mablogoma
%d blogueurs aiment cette page :