Un Oeil décalé et caustique sur l'actualité insolite…

La « blogosphère » iranienne acquise à Mirhossein Moussavi

Posted on: 17 juin 2009

Les partisans de Mirhossein Moussavi, candidat malheureux à l’élection présidentielle de vendredi en Iran, ont trouvé sur internet un moyen sûr et efficace d’entretenir la contestation et de tromper la vigilance des autorités.

Les sites communautaires tels que Twitter et Facebook sont devenus des points de ralliement pour les jeunes Iraniens urbains qui contestent la réélection de Mahmoud Admadinejad, dont l’administration contrôle étroitement les médias.« Alerte : défilé Moussavi maintenu. 17h00 », annonce un abonné de Twitter, bravant l’interdiction des rassemblements décrétée après les vastes manifestations de samedi et dimanche.

« Bonne chance au défilé. Ne prenez pas de voitures, ils vous attendront quand vous les reprendrez », conseille un autre utilisateur de la plate-forme de « microblogage », où les « tweets » – de brefs messages de 140 signes maximum – sur le scrutin de vendredi tombent à un rythme soutenu.

Les SMS, auxquels les candidats de l’opposition ont eu largement recours pendant la campagne pour mobiliser leur électorat, ont été suspendus pendant l’élection. Le service n’était toujours pas rétabli lundi à Téhéran. La BBC en farsi a en outre été privée d’antenne.

23 MILLIONS D’INTERNAUTES IRANIENS

La direction de Facebook a par ailleurs fait savoir que certains des 150.000 utilisateurs iraniens avaient eu des difficultés à se connecter.

« C’est regrettable, surtout lorsque les citoyens se tournent vers internet comme source d’information au sujet de l’élection », dit-elle dans un communiqué.

L’accès au site a été suspendu le 23 mai en Iran, mais la mesure a été levée trois jours plus tard face aux protestations des candidats modérés.

Selon OPenNet Initiative (ONI), qui étudie le filtrage et la censure sur internet, l’usage du réseau s’est répandu en Iran pendant la présidence de Mohammad Khatami, entre 1997 et 2005. Des dizaines d’organes de la presse traditionnelle ont alors été interdits et de nombreux journalistes arrêtés.

Dans un rapport publié en 2007, l’ONI fait état d’une explosion des blogs en farsi, alors au nombre de 400.000, « en dépit d’un système de filtrage parmi les plus développés au monde ».

Vingt-trois millions d’Iraniens, sur une population totale de 70 millions, dans laquelle les moins de 20 ans représentent 60%, ont accès à internet.

Sur sa page Facebook, Moussavi comptait mardi en milieu d’après-midi 53.000 « supporters » alors qu’Ahmadinejad ne comptait que 2.700 « fans ». Un groupe intitulé « Je parie que je peux trouver 1.000.000 de personnes qui n’aiment pas Ahmadinejad » compte, quant à lui, 59.000 membres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juin 2009
L M M J V S D
« Mai   Juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés

Articles les plus consultés

Blog Stats

  • 15,543 visites

Annuaire de blogs marocains

Mablogoma
%d blogueurs aiment cette page :